Lire, écouter, voir Un monde de brutes

Un monde de brutes

Si vous aimez les cascades, passez votre chemin. Ce film n'a pas la panoplie habituelle des blockbusters.

Portée par une BO sublime aux accents eighties (disponible à la médiathèque), Drive est une succession ultra maîtrisée de contrastes. Tout est bien pensé, bien amené. Le film est loin d'être lisse malgré sa lenteur : il est complexe et très esthétique. Nicolas Winding Refn ne fait rien dans la demi-mesure.

Dès les premières minutes, on est hypnotisé par l'atmosphère étrange qu'il dégage, par ce contraste entre poésie et violence brute, par cette musique à la fois indispensable et comme "à côté". Ces choses qui semblent ne pas coller et qui dérangent le spectateur de ses habitudes. 

Une véritable claque...

Pour le réserver, c'est par ici.

Marilyne