Lire, écouter, voir Bérézina

Bérézina

1540 1

En octobre 1812, littéralement piégé dans Moscou en flammes, Napoléon replie la Grande Armée vers la France. Commence la retraite de Russie, l’'une des plus tragiques épopées de l'’histoire humaine. La retraite est une course à la mort, une marche des fous, une échappée d’'enfer.
Deux cents ans plus tard, je décide de répéter l’'itinéraire de l'’armée agonisante, de ces cavaliers désarçonnés, de ces fantassins squelettiques, de ces hommes à plumets qui avaient préjugé de l’invincibilité de l'’Aigle. Le géographe Cédric Gras, le photographe Thomas Goisque et deux amis russes, Vassili et Vitaly, sont de la partie. Pour l'’aventure, nous enfourchons des side-cars soviétiques de marque Oural. Au long de quatre mille kilomètres, en plein hiver, nous allons dérouler le fil de la mémoire entre Moscou et Paris où l’'Empereur arrivera le 15 XII 1812, laissant derrière lui son armée en lambeaux.

 

De Moscou aux Invalides, SylvainTesson a parcouru à sa façon les 4000 km de la retraite de Russie.

De ce périple, également hommage aux grognards de la Grande Armée, l’auteur a tiré un beau texte, littéraire et agréable à lire, mêlant habilement récits historiques et vécu personnel. Il faut aimer le style un peu brut, sans concession de l'auteur, et son humour grinçant de mauvais garçon pour apprécier ce livre. Pour les autres, reste un récit dans les pas de Napoléon, qui donne envie de se plonger dans d'autres ouvrages sur l'empereur.

 

Olivier