Lire, écouter, voir

Lire, écouter, voir

Nouveautés CD août 2015

aout 2015

 

Mon premier livre de massage

massage1massage

 

Mon premier livre de massage : un livre tout simple pour pratiquer le massage avec vos enfants. Le premier chapitre présente les massages de tête, et ensuite il y a des chapitres pour les jambes, les bras et le dos... chacun avec une couleur pour plus facilement l'identifier. Chaque massage est associé à une image pour permettre aux enfants de se rappeler les mouvements sans forcément savoir lire : alors votre enfant peut être masseur ainsi qu'être massé ! Le livre est relié en spirale pour que vous puissiez le laisser ouvert et garder les mains libres.

 

Aussi à la médiathèque dans la même collection, Mon premier livre de méditation.meditation

 

Tara

Les Mots qu'on ne me dit pas

lesmotsquonnemeditpas

 

"Salut, bande d'enculés !". C'est comme ça que je salue mes parents quand je rentre à la maison. Mes copains me croient jamais quand je leur dis qu'ils sont sourds. Je vais leur prouver que je dis vrai. "Salut, bande d'enculés !". Et ma mère vient m'embrasser tendrement. Sans tabou, avec un humour corrosif, elle raconte. Son père, sourd-muet. Sa mère, sourde-muette. L'oncle Guy, sourd lui aussi, comme un pot. Le quotidien. Les sorties. Les vacances. Le sexe. D'un écartèlement entre deux mondes, elle fait une richesse. De ce qui aurait pu être un drame, une comédie. D'une famille différente, un livre pas comme les autres.

 

C'est léger et cruel, drôle et émouvant... Un savant mélange qui se lit rapidement ! Et si le sujet vous intéresse, La Famille Bélier, qui s'est inspiré du roman de Véronique Poulain, vient d'arriver à la médiathèque. A regarder en famille !

 

Les Mots qu'on ne me dit pas

De Véronique Poulain

 

 

Marilyne

La lune est blanche

OPAC Recherche Simple

Septembre 2011. Emmanuel Lepage discute avec Yves Frenot, le tout nouveau directeur de l'IPEV, l'institut polaire français. Ils s'étaient rencontrés un an auparavant sur le navire ravitailleur des Terres australes françaises, le Marion Dufresne. Ils avaient sympathisé. Et Yves fait à Emmanuel une proposition impensable : participer, en tant que chauffeur du convoi, au raid de ravitaillement de la base Concordia, située au coeur du continent antarctique ! Pendant douze jours, dix chauffeurs vont parcourir les 1 200 km qui séparent la base Dumont d'Urville de Concordia, et monter jusqu'à 3 200 m d'altitude où la température est en moyenne, au coeur de l'été, de moins trente degrés Celsius.
Le Raid, comme on l'appelle, c'est LA grande aventure polaire ! Mieux : François, le frère d'Emmanuel, reporter-photographe, sera lui aussi de la partie. Ils en rêvaient tous les deux : signer à quatre mains un livre mêlant photos et bande dessinée, fruit de leur expérience commune. Ce sera l'aventure de leur vie.

 

Très bel album, aux couleurs exceptionnelles, cette B.D. mélange recherches scientifiques, récits des premiers explorateurs en Antarctique et bien sûr, le grand raid. On découvre une aventure humaine incroyable, que l'on suit comme un témoin privilégié, petite souris embarquée dans ce huit-clos angoissant.

 

Olivier

Bérézina

1540 1

En octobre 1812, littéralement piégé dans Moscou en flammes, Napoléon replie la Grande Armée vers la France. Commence la retraite de Russie, l’'une des plus tragiques épopées de l'’histoire humaine. La retraite est une course à la mort, une marche des fous, une échappée d’'enfer.
Deux cents ans plus tard, je décide de répéter l’'itinéraire de l'’armée agonisante, de ces cavaliers désarçonnés, de ces fantassins squelettiques, de ces hommes à plumets qui avaient préjugé de l’invincibilité de l'’Aigle. Le géographe Cédric Gras, le photographe Thomas Goisque et deux amis russes, Vassili et Vitaly, sont de la partie. Pour l'’aventure, nous enfourchons des side-cars soviétiques de marque Oural. Au long de quatre mille kilomètres, en plein hiver, nous allons dérouler le fil de la mémoire entre Moscou et Paris où l’'Empereur arrivera le 15 XII 1812, laissant derrière lui son armée en lambeaux.

 

De Moscou aux Invalides, SylvainTesson a parcouru à sa façon les 4000 km de la retraite de Russie.

De ce périple, également hommage aux grognards de la Grande Armée, l’auteur a tiré un beau texte, littéraire et agréable à lire, mêlant habilement récits historiques et vécu personnel. Il faut aimer le style un peu brut, sans concession de l'auteur, et son humour grinçant de mauvais garçon pour apprécier ce livre. Pour les autres, reste un récit dans les pas de Napoléon, qui donne envie de se plonger dans d'autres ouvrages sur l'empereur.

 

Olivier

Page 9 sur 43